Comment Réduire Le Stress Sans Effort?

 

Nous y voilà donc, mon défi commence cette semaine, pour ceux du fond de la classe et les retardataires qui n’ont pas suivi, je me lance un nouveau défi : je réponds aux questions que vous voudrez bien me poser via les commentaires de ce blog, en rapport avec le bien-être bien sûr.

52 semaines. 52 questions. 52 réponses via ce blog. 52 podcasts. Le podcast est en cours d’installation.

J’ai donc eu une première question d’une lectrice en rapport avec la gestion du stress et son changement de job.

Le changement de travail est considéré comme l’un des évènements les plus stressants dans la vie. Comment faire pour gérer son stress sachant que nous ne pouvons pas réellement changer les conditions extérieures.

Les approches traditionnelles vous proposent différentes méthodes pour vous en sortir plus calmement, j’ai une toute autre approche. Je vous propose de comprendre ce qui se passe réellement.

1.    Comprendre Le Stress

Je cite psychologies.com : «Stress : État de perturbation provoqué par une agression.

Initialement, le stress a été défini comme une réponse physiologique de l’organisme à une situation épuisante, dangereuse ou angoissante. Le corps produit alors des hormones spécifiques. Cette notion a été ultérieurement étendue à tout état de perturbation provoqué par la confrontation avec un danger, une menace physique ou psychique, un environnement difficile. On parle du stress d’un examen, d’une rupture sentimentale, d’une compétition, d’un accident, du bruit ou de la pollution (…). »

Le monde extérieur est souvent vu comme la cause principale du stress.

Nous avons tendance à penser que les évènements extérieurs peuvent dicter la façon dont nous nous sentons. Nous nous sentons stressés à cause de quelque chose ou de quelqu’un.

Je vous propose deux exemples tirés de mon expérience personnelle :

Exemple 1 :

Je suis passée par un divorce. J’étais convaincue que mon avocate me stressait. Je me souviens d’un weekend entier à pleurer suite à mon premier rendez-vous avec elle. J’ai donc pris la décision de changer d’avocat. En effet, il semble évident ou judicieux de changer l’aspect extérieur pour éviter de souffrir. Ce n’est pas toujours possible selon les conditions, notamment lorsque l’on doit commencer un nouveau travail, nous ne pouvons pas tout simplement nous défiler pour nous protéger du stress que cela occasionne.

Exemple 2 :

En 2001, on m’offrait un nouveau poste à responsabilités. J’étais très excitée à l’idée de commencer ce job, c’était un challenge pour moi mais j’étais très motivée.

Le gros problème était qu’il fallait que je fasse une formation initiale à Tenerife. Vous allez me dire « le rêve ! ».

Pas pour moi malheureusement. J’étais terrifiée à l’idée de prendre l’avion, 4 heures au départ de Londres, c’était insupportable.

Je vous passe les détails mais c’était une situation à laquelle je ne pouvais pas échapper ou je risquais de perdre ce job qui me plaisait tant. Mes voisins de vol s’en souviendront…

Dans le premier cas de figure, je pensais que mon stress était en quelque sorte provoqué par mon avocate.

Dans le deuxième cas, par l’avion ou le vol.

J’aurais pu trouver des moyens pour gérer le stress mais je n’aurais traité que les symptômes de mon mal-être, et non la cause.

2.    La Vraie Cause du Stress

Il se trouve que mon avocate et l’avion/le vol ne pouvaient en aucun cas me faire ressentir du stress.

Pourquoi ?

Si c’était le cas, mon avocate stresserait absolument toutes les personnes qu’elle rencontre (et attention, je ne dis pas que c’était un ange) et le vol stresserait également toutes les personnes à bord. Ce n’était pas le cas.

Nous avons tous des réactions différentes aux mêmes situations.

C’est notre perception de la situation, soit la pensée du moment par rapport à ce qui se passe ou par rapport à l’évènement qui est en faute.

En effet, la pensée est étroitement liée à l’émotion ressentie. J’irai même plus loin, pensée et émotion ne font qu’un.

Je m’explique :

Si je ressens du stress, c’est que j’ai une pensée stressante/de stress.

Si je ressens de la colère, c’est que j’ai une pensée de colère.

Mon stress ou ma colère ne peuvent en aucun cas venir de ce qui se passe à l’extérieur, du travail, de l’avion ou de l’avocate, ça ne fonctionne tout simplement pas comme ça.

C’est la pensée sur le moment qui se manifeste sous forme d’émotion.

Tout se passe à l’intérieur.

Le nouveau travail n’est donc pas un problème, ni la recherche de mandat par téléphone, la voiture ou le GPS (je m’adresse ici personnellement à la lectrice qui m’a posé la question). C’est notre pensée à propos du travail ou de ce que nous avons à faire qui en crée un.

Vous remarquerez également que parfois la même situation ne cause pas autant de stress d’un jour à un autre. Les circonstances sont identiques mais nous y réagissons de façons différentes. C’est parfois un problème, parfois pas. L’intensité du stress peut être différente. Tout simplement parce que c’est notre pensée par rapport à la situation qui change.

Lorsque notre pensée change, notre expérience change.

J’adore cette citation de David Bohm : «  La pensée créé le monde puis dit ‘ce n’est pas moi !’ ».

3.    Pourquoi Changer Ses Pensées Est Une Mauvaise Idée?

Si nous changeons nos pensées, notre ressenti changera. Il semble donc évident de contrôler ou changer ses pensées, non ?

Il ne s’agit pas de forcer nos pensées à changer.

Certes il est possible de changer ses pensées (bien que pour la plupart d’entre nous ce soit très difficile !), mais ce n’est absolument pas mon truc, même si ça l’a été pour moi dans le passé. J’expliquerai en détail dans un nouvel article.

Se forcer à changer ses pensées c’est ne pas comprendre comment notre esprit fonctionne et aller à l’encontre de notre nature.

Vous n’avez rien à forcer.

Dès lors que vous reconnaissez que vos pensées et donc émotions sont temporaires, vous vous rendrez compte que changer vos pensées n’a aucun sens.

Nous avons environ 70,000 pensées par jour et croyez-moi, vous ne gardez jamais 70,000 pensées en tête, tout simplement parce que la grande majorité des pensées s’en va naturellement. C’est ce que font les pensées lorsque vous les laissez faire. Si vous tentez de les contrôler ou les changer, ou si vous pensez qu’elles sont importantes et donc qu’il faut les analyser et les décortiquer, elles resteront bien plus longtemps.

4.    Que Faire Pour Y Remédier ?

Et si le stress ou nos pensées n’avaient pas à être gérés ?

Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que nous avons cette capacité à revenir automatiquement à notre état d’esprit naturel de clarté, lorsque nous laissons nos pensées et émotions faire leur travail, i.e. passer leur chemin.

Plus nous allons essayer de contrôler, plus nous allons nous heurter à un mur et notre esprit se remplira de davantage de pensées et donc d’émotions.

Chasser les pensées et émotions revient au même que de chasser les nuages. Ça ne vous viendrait même pas à l’idée. Sachez simplement que derrière les nuages, le soleil brille toujours. Derrière vos pensées, votre bien-être et clarté d’esprit sont toujours présents.

Plus nous allons laisser faire, plus nous reviendrons automatiquement à un esprit plus calme, plus serein et plus clair.

Nous avons tous eu à un moment de notre vie, la sagesse de ‘dormir sur un problème’, c’est-à-dire laisser la nuit nous porter conseil ou encore nous coucher pour nous réveiller le lendemain les idées plus claires. Nous trouvons alors une nouvelle solution au problème et parfois nous nous demandons même en quoi la situation était-elle un problème… : votre pensée sur le sujet a changé, ce qui a donc changé votre expérience de la situation. Bien entendu il ne s’agit pas d’aller se coucher à chaque fois qu’un problème survient, on ne s’en sortirait plus, mais sachez que  vous avez cette sagesse en vous et un esprit auto-correcteur : vous n’avez rien à faire.

 

Comprendre comment notre expérience de la vie est créée est crucial pour vous aider à y voir plus clair.  Ce que je propose est une philosophie simple de la vie, et par simple je ne veux pas dire que vous comprendrez forcément immédiatement. Vous comprendrez intellectuellement certes mais si cela ne change rien pour vous, c’est que vous ne comprenez pas. Mais ne soyez pas pessimiste, je suis là pour vous aider à continuer d’explorer comment nous fonctionnons réellement.

Ce qu’il vous faut c’est une réelle prise de conscience qui arrivera au fur et à mesure de notre exploration de notre bien-être via ce blog.

Certaines personnes comprennent immédiatement, d’autres mettent plus de temps à réaliser.

Il m’a fallu plusieurs mois parce que je refoulais totalement l’idée. Je trouvais cela trop simpliste. Mais dès ma première réalisation, ma vie a totalement changé et je n’ai rien fait à part approfondir ma compréhension de cette philosophie en lisant sur le sujet. Et chaque jour, je vois les personnes changer au contact de cette philosophie, sans aucun effort, aucune technique, aucune méthodologie.

Je risque de me répéter souvent dans ce blog mais c’est pour vous aider. Nous allons approfondir au fur et à mesure des posts.

Qu’en pensez-vous ?

J’attends vos commentaires et vos questions ci-dessous. A vos claviers !

A très vite !

Sandie

 

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Merci d'avoir lu cet article. Pour aller plus loin, vous pouvez recevoir gratuitement mon enregistrement audio: L’Activateur Zen. Dites-moi simplement à quelle adresse je dois l’envoyer.

6 réponses à “Comment Réduire Le Stress Sans Effort?

  1. Bonjour Sandie,

    Je pense que tu as bien choisi le nom de ton blog 🙂 Du peu de ce que j’ai expérimenté du zen il s’agit vraiment de développer son aptitude à accueillir ce qui vient (pensées, émotions, ressentis) et lâcher prise , les laisser passer…
    Mais effectivement paradoxalement ça parait dur de n’avoir rien à faire pour y arriver… Sans méditer par exemple.. Ne serait-ce que parce que dans notre « course » quotidienne il est difficile d’être à l’écoute de soi je trouve si on ne prend pas un temps pour s’arrêter…

    1. Bonjour Agathe, merci pour ton commentaire.
      En effet je pense aussi qu’il est important de prendre le temps de s’arrêter parfois. Je parle de ‘zen sans méditer’, par là j’entends qu’il est possible d’être zen sans effort, sans technique ni rituel, simplement en se rendant compte d’où vient notre expérience, notre réalité. Je comprends que cela puisse sembler difficile parce que nous n’y sommes pas habitués et je partage quelque chose d’encore ‘nouveau’ (‘découvert’ il y a 40 ans seulement…), mais c’est seulement en approfondissant les sujets au fur et à mesure que cela sera plus ‘visible’ et semblera moins impossible en quelque sorte 🙂

  2. C’est un grand pas à faire, surtout quand on est en état de stress…
    C’est le moment où j’ai le plus de difficulté à prendre une pause, me relaxer, ou prendre soin de moi. Quand je vis une situation de stress « prévu » (un changement d’emploi, un gros projet à finir, etc. et non un accident par exemple que l’on ne peu pas prévoir) je m’aide avec des fleurs de bach. Elles sont très efficaces pour aider à relativiser et positiver. Et du coup chaque nouveau moment de stress « prévu » et un peu moins stressant car je sais que j’ai pu bien le gérer la fois d’avant.

    1. Tout à fait, c’est bien de dire de se relaxer mais sur le moment c’est bien difficile, d’où l’ « idée » de comprendre d’où ça vient et de comprendre comment on fonctionne.

  3. Bonjour Sandie,

    J’ai une question pour ton défi. Comment gérer les agressions par écrit d’inconnus (sur les forums, les réseaux sociaux aujourd’hui les gens n’ont plus vraiment de limites et oublient leur politesse parfois…). Même si je sais que cette personne ne s’attaque pas à moi personnellement, cela me touche. Et je ressasse en boucle comme si j’avais fait quelque chose de mal alors que je sais que non mais c’est plus fort que moi, je me sens attaquée dans mon for intérieur. Alors comment rester zen face à ce genre de critique ?

    Merci,

    Mélanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *