Le Malentendu Qui Nous Pourrit La Vie

Je ne vais pas y aller par quatre chemins.

Nous vivons dans un malentendu.

Nous vivons dans une illusion qui ne nous permet pas de vivre notre vie comme nous pourrions la vivre.

Nous souffrons, nous avons peur, nous déprimons, nous cherchons à nous sentir mieux, nous cherchons à dépasser nos limites, limites que nous avons nous-mêmes mises en place.

Nous faisons tout ce que nous pouvons pour éviter de trop souffrir, nous essayons stratégie après stratégie, technique après technique, parce que c’est tout ce que nous connaissons.

Seulement si nous savions réellement comment nous fonctionnons et si nous faisions la lumière sur ce malentendu dont je parle, nous n’aurions plus besoin de :

  • « Gérer » notre stress
  • Techniques pour nous débarrasser de nos émotions et pensées négatives
  • Affirmations pour tenter de reprogrammer notre esprit et nous surpasser.
  • Trouver solution à la plupart de nos problèmes.
  • Etc.

Quel est donc ce malentendu ?

Il se trouve que nous avons oublié que nous pensions.

OK, vous savez que nous pensons de temps en temps, voire souvent ou tout le temps. Seulement là où nous ne voyons pas les choses très clairement c’est que nous avons le « don de la Pensée » qui est constant. C’est-à-dire que sans la Pensée, nous ne pourrions pas avoir une expérience de la vie. Nous ne pourrions pas voir, sentir, toucher, goûter, entendre etc. Tout cela passe par la Pensée. Nous pensons constamment et créons notre réalité de la vie via la Pensée.

Le monde que nous voyons en face de nous est une représentation via la Pensée. Nous n’avons pas une expérience directe du monde. C’est impossible. Il y a autant de représentations que de personnes sur terre puisque nous pensons tous différemment.

Nous n’avons donc pas une expérience directe de nos problèmes, une expérience directe de nos amis, nos partenaires, nos enfants, de ce qui se passe chez nous etc.

Le fait d’oublier que nous pensons ne nous donne pas une vraie représentation de ce qui se passe vraiment. Nous avons l’impression que nous subissons le monde extérieur, alors qu’en fait nous avons créé une représentation via les pensées que nous avons sur le moment.

La pensée nous permet d’y voir plus clair

J’ai eu l’expérience de mon divorce via mes pensées. Mon ex-mari a eu une expérience totalement différente, via ses pensées. Je n’ai pas fait l’expérience d’un divorce, j’ai fait l’expérience de mes pensées à propos du divorce, c’était donc par moments plus ou moins difficile. Avant de savoir ce que je sais aujourd’hui, j’avais l’impression que ce que je ressentais venait de mon divorce directement, mais ce n’est pas possible. Ce que je ressentais venait de mes pensées sur le moment à propos de mon divorce.

Cette semaine, le cochon d’Inde des enfants est mort. C’était un moment triste, Gustave avait plus de 4 ans. Mes enfants ont demandé à dormir avec moi ce soir-là parce qu’ils étaient tristes, j’étais d’accord. Le soir venu, les 2 m’avaient fait une toute petite place au milieu du lit et « ça » commençait à m’énerver, je pensais à la nuit difficile que j’allais avoir, les coups que j’allais recevoir de mon fils qui ne tient pas en place la nuit, le fait de ne pas pouvoir me tourner comme bon me semble, ni faire l’étoile de mer comme à l’accoutumée, le fait que j’avais un livre à terminer ce soir-là et l’impossibilité de trouver une position confortable pour continuer ma lecture. Que s’est-il passé ? J’ai cru que mon énervement venait de :

  • Mes enfants et de la petite place qu’ils m’avaient laissée
  • Du futur : les coups de j’allais me prendre
  • La difficile nuit en perspective
  • Le travail que je ne pourrais pas continuer confortablement

En gros j’ai cru que mon énervement était créé par l’extérieur. Alors qu’en fait j’avais omis que je pensais sur le moment. Nous pensons tous à tout moment. C’étaient mes pensées à propos de ce à quoi je pensais qui m’énervaient. C’est le chien qui se mord la queue.

Je m’en suis rendu compte très rapidement, je ne voulais pas aller dans le lit et lorsque j’ai vu que j’avais créé moi-même cet agacement via mes pensées, mon énervement s’est envolé et je me suis mise entre mes 2 enfants, j’ai pu finir mon bouquin et nous avons passé une bonne nuit.

Pourquoi voir que nous pensons nous aide ?

Voir que nous pensons non stop nous aide parce que sans la pensée (en omettant la pensée) nous n’avons pas l’image complète de ce qui se passe vraiment. C’est comme s’il manquait une pièce au puzzle et nous n’avons donc pas tous les éléments pour nous rendre compte de la réalité et réagir au mieux à ce qui se passe autour de nous.

Dans quelles circonstances avez-vous tendance à omettre la pensée ?

Dans vos relations avec votre partenaire ? Avez-vous tendance à croire qu’il ou elle vous agace ?

Dans vos relations au travail ? Pensez-vous que vos collègues ne font aucun effort ?

Dans la relation à votre corps et la nourriture ? Avez-vous l’impression que votre corps est une menace, que votre poids vous met hors de vous, que la nourriture vous rend accro ?

Arrêtez-vous un instant. Essayez de voir à quel niveau vous avez omis de prendre en compte la pensée.

Inclure la pensée pour une vie plus zen

Vous avez peut-être l’impression que ce que je raconte ne vous apporte rien, c’est trop simple, vous ne voyez pas où je veux en venir, alors qu’en fait c’est la seule chose qui m’ait réellement aidée à ne plus souffrir dans ma vie de tous les jours. Il ne s’agit même pas d’une méthode, ni d’une technique, il s’agit de comprendre comment nous fonctionnons. Vous n’avez rien à faire mis à part le fait de réaliser que la pensée y est pour quelque chose dans ce que vous ressentez. Vous ne pouvez rien ressentir sans la pensée. Nous fonctionnons avec la pensée et dès lors que vous croyez que vous subissez ce qui se passe à l’extérieur de vous, vous n’avez pas l’esprit clair sur la situation. Vous devez alors essayer de contrôler l’extérieur, ce qui n’a aucun sens, puisque c’est votre pensée qui entre en compte et joue le plus grand rôle.

Il ne s’agit pas non plus de contrôler vos pensées, vous ne pouvez pas résoudre un problème de pensées avec davantage de pensées, c’est futile. Si vous vous rendez compte que c’est votre façon de penser qui entre en jeu, vous n’aurez rien à faire, le sentiment attaché à la pensée disparaîtra automatiquement. Comprendre intellectuellement ne vous aidera pas, il faut le voir et le ressentir pour le comprendre.

La question « Que ferons-nous à ce sujet » n’est posée que par ceux qui ne comprennent pas le problème. Si un problème peut être résolu, le comprendre et savoir quoi faire à son sujet sont la même chose. D’autre part, faire quelque chose à propos d’un problème qu’on ne comprend pas est comme essayer de déblayer les ténèbres en l’écartant avec nos mains. Lorsque la lumière est amenée, l’obscurité disparaît immédiatement. Cela vaut aussi pour le problème. – Alan Watts

Le fait est que vous pensez et votre pensée vous donne une couleur parmi tant d’autres sur ce qui se passe réellement. La pensée peut changer à tout moment. Vous pouvez avoir une toute nouvelle expérience avec une toute autre pensée. Votre expérience change avec la pensée que vous avez sur le moment. C’est ça qui est magnifique et qui nous libère. Je vous explique plus en détails dans mon guide Etre Zen Sans Méditer : La Formule Qui Change La Vie. Je vous invite à le télécharger pour comprendre davantage comment nous fonctionnons réellement pour ne plus avoir à souffrir inutilement.

Chaque semaine je réponds à une question dans un article. Si vous avez un problème ou un sujet sur lequel vous aimeriez plus de clarté, envoyez-moi un message !

 

Verification

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Merci d'avoir lu cet article. Pour aller plus loin, vous pouvez recevoir gratuitement mon enregistrement audio: L’Activateur Zen. Dites-moi simplement à quelle adresse je dois l’envoyer.

Une réponse à “Le Malentendu Qui Nous Pourrit La Vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *