Se Remettre D’une Rupture Amoureuse

Nous avons tous vécu une rupture plus ou moins difficilement.

Je me rends compte qu’après une rupture amoureuse ou un divorce, il faut souvent plusieurs mois voire années pour se remettre émotionnellement. Parfois nous vivons avec nos blessures toute notre vie.

J’espère pouvoir vous aider à y voir plus clair et vous montrer que la souffrance après un chagrin d’amour ne doit pas forcément durer. Nous avons tous la possibilité de nous reconstruire après une séparation, et ce n’est pas juste pour les personnes qui subissent, il est de même pour ceux qui partent, qui parfois souffrent tout autant.

Par « nous reconstruire », j’entends émotionnellement. Lorsque vous vous remettez émotionnellement d’une épreuve, le reste suitL’esprit étant plus clair, vous êtes plus à même de trouver les solutions aux problèmes que vous rencontrez.

Conséquences D’une Rupture.

Après une rupture, nous nous sentons un peu perdus. C’est souvent un choc, même si nous nous y attendions. Il est tout à fait normal de ne pas se sentir bien, de vouloir passer la journée à pleurer dans son lit, de ne plus vouloir sortir, parce que nous ne savons pas comment gérer différemment. Il faut faire attention à ce que cela ne devienne pas une habitude.

Parfois nous ne pouvons pas prendre le temps de nous recentrer sur nous, la vie continue et les enfants nous poussent à avancer mais nous n’allons pas mieux pour autant.

Dans mon travail avec des personnes séparées, voici ce qui revient le plus souvent suite à une rupture amoureuse :

  • Sentiment d’abandon
  • Profonde tristesse
  • Colère
  • Mauvaise estime de soi
  • Sentiment de solitude

S’en suivent des peurs qui nous enferment dans notre petite bulle et nous empêchent de voir au-delà de la souffrance.

Pourquoi Est-Il Important De Se Remettre D’une Rupture Amoureuse ?

Malheureusement, nous apitoyer sur notre sort ne nous aide en rien, cela ne changera pas la situation, cela ne fera pas revenir votre ex et cela peut en plus mener à une souffrance émotionnelle et physique voire des problèmes de santé qui peuvent parfois être graves.

J’ai moi-même souffert d’une pneumonie après un grand stress suite à une rupture il y a quelques années. C’est un cas extrême, mais vous pouvez éviter de passer par-là.

La bonne nouvelle, c’est que vous avez déjà tout ce qu’il faut pour vous remettre de cette rupture, même si pour le moment, vous ne le voyez pas.

Je ne le savais pas.

C’est ce que j’aimerais pouvoir explorer avec vous.

Mon approche est différente de tout ce que vous trouverez en ligne ou ailleurs, je suis une grande fan du « sans effort », tout simplement parce que lorsque nous comprenons comment nous fonctionnons, les choses se remettent en place naturellement, notre esprit retrouve son état naturel de clarté alors que nous n’avons ni levé le petit doigt ni fait un long travail d’introspection. Difficile à croire, je sais, mais j’en ai moi-même fait l’expérience et les personnes qui comprennent ce dont je parle en font également l’expérience.

 

Comment Se Remettre D’une Rupture Amoureuse ?

Certains vous donneront d’excellents conseils, on vous dira de sortir prendre l’air, de faire des balades en nature, de prendre le taureau par les cornes et rencontrer de nouvelles personnes, de faire de l’exercice pour évacuer le stress, d’écrire des affirmations et de les répéter plusieurs fois par jour, de voir le bon côté des choses, de lire des livres, de pardonner, d’être reconnaissant pour ce que vous avez etc.

Beaucoup de bonnes idées qui ne font malheureusement que diversion et traiter les symptômes. Pour se remettre d’une rupture, il faut comprendre la vraie cause de notre « malaise ».

Comment expliquer que je puisse avoir vécu deux séparations de manière totalement différente ?

  • Cas #1 : c’était il y a quelques années, mon mari me quittait. Ce fut un choc total et j’ai eu beaucoup de mal à m’en remettre. Il est revenu quelques semaines après. Plusieurs mois et une pneumonie plus tard, je commençais à reprendre du poil de la bête.
  • Cas #2 : nouvelle séparation en 2011, à ma demande cette fois, que j’ai bien mieux vécue même si ça a été très difficile, mais mon esprit était plus clair et je savais ce que je devais faire pour mon bien-être.

Vous allez me dire que j’ai mieux vécu la 2e séparation parce que c’était mon choix. Je ne suis pas d’accord. C’était la décision la plus difficile de ma vie. Je ne tiens pas à entrer dans les détails mais lorsque je l’ai prise, c’était comme si mon monde s’écroulait.

Je ne suis pas restée dans la souffrance, j’ai réussi à faire de cet « échec » une opportunité. J’ai totalement changé ma vie ensuite. Je n’étais pourtant pas du genre à remonter une pente « facilement » (facilement entre guillemets parce que ça n’avait pas grand chose de facile).

Situations quasi-identiques mais expériences différentes. Comment l’expliquer ?

Comment expliquer également que certains jours vous vous sentez bien et d’autres vous vous sentez au plus bas? Cela peut même parfois varier d’un instant à l’autre.

Et comment expliquer que certains se remettent plus facilement que d’autres après une rupture amoureuse ?

Pour cela il faut comprendre les principes derrière notre expérience de la vie :

 

  1. Nous Créons Notre Réalité Via La Pensée.

J’explique en détails dans mon article Le Malentendu Qui Nous Pourrit La Vie, nous ne savons pas que la pensée joue un rôle primordial dans notre vie :

Sans pensée, pas d’expérience, pas de vie.

Cela peut vous sembler bizarre, mais c’est ainsi que nous fonctionnons. Nous ne pouvons pas avoir une expérience directe du monde extérieur.

Lorsque nous pensons que nous subissons l’extérieur, notre vie devient difficile et nous sommes victimes. Il nous faut alors trouver des moyens pour nous en sortir et souffrir le moins possible.

Lorsque nous savons que c’est notre pensée sur le moment qui créé notre réalité, et que nous savons que la pensée change sans cesse, nous avons alors plus de possibilités qui s’offrent à nous et nous ne sommes plus victimes, mais nous sommes créateurs de notre expérience. Attention, je tiens à préciser que JE NE DIS PAS que nous vivons ce que nous avons cherché inconsciemment, je ne suis pas d’accord avec ces propos que nous retrouvons dans pas mal de discours.

C’est tout à fait innocent de notre part.

Que nous le sachions ou non, c’est notre façon de penser qui crée notre expérience du chagrin d’amour.

La situation est bien réelle, il y a bien eu rupture mais ce sont nos pensées qui sont douloureuses, pas la situation.

Entre mes 2 cas de séparation, ce qui a changé c’est ma pensée sur le moment. Je n’étais plus dans le même état d’esprit puisque je pensais différemment.

Mes émotions n’étaient plus les mêmes parce que mes pensées n’étaient plus les mêmes.

 

  1. Nos Pensées Et Donc Emotions Ne Font Que Passer.

Inutile de craindre ce que vous ressentez, sachez simplement que cela peut passer avec une nouvelle pensée.

Nos pensées et émotions ne restent pas, elles sont temporaires sauf celles que nous croyons dur comme fer ou que nous pensons importantes, jusqu’à ce que nous nous rendions compte qu’elles peuvent partir en un souffle.

 

La pensée et l’émotion (l’une ne va pas sans l’autre) sont comme un verre d’eau.

Si vous tenez votre verre d’eau pendant 1 minute, le poids du verre ne sera pas un problème.

Si vous le tenez 1 heure, vous risquez d’avoir mal au bras.

Si vous le tenez une journée, votre bras risque d’être engourdi et paralysé.

Le poids du verre ne change jamais, mais plus vous allez le tenir, plus il sera lourd.

Si vous gardez ces pensées de chagrin en vous trop longtemps, cela peut commencer à faire vraiment mal.

Voyez-les pour ce qu’elles sont vraiment : des pensées qui ne sont censées que passer.

Vous pouvez les ignorer, c’est quelque chose que vous savez faire, vous le faites constamment à longueur de journée.

 

  1. Nous Sommes Nés Résilients.

Ce que vous ne savez peut-être pas c’est que nous sommes nés heureux et résilientsCe qui nous empêche de le voir ou d’en faire l’expérience c’est la pensée qui couvre notre état naturel de bien-être, comme les nuages recouvrent le ciel bleu.

Nous avons tendance à croire que nous sommes moins bien que ce que nous sommes réellement, alors que nous avons tout ce qu’il faut en nous pour rebondir. Même après un chagrin d’amour, nous ne sommes pas cassés, nous avons juste des pensées qui encombrent notre esprit. Rien ni personne ne peut vous enlever votre bien-être. 

Notre système est auto-correcteur, alors ne vous en faites pas trop pour ces pensées qui encombrent votre esprit.

Nous avons tendance à nous sentir mal parce que nous nous sentons mal, c’est un cercle vicieux!

Il est préférable d’accepter que nous avons des pensées négatives sur le moment et de se rendre compte qu’elles partiront si nous les laissons faire.

Il est important de savoir aussi que nous n’avons pas à agir sur nos pensées, même si ça semble réel et que nous ressentons le besoin d’agir, de crier sur notre ex, de lui faire du mal, voire de nous faire du mal. Prenons le temps de voir que ce sont nos pensées.

 

Qu’est-Ce Que Cela Peut-Il Changer Pour Vous ?

Personnellement, une fois que j’ai compris comment je créais mon expérience de la vie, ça a tout changé pour moi.

J’étais restée dans la colère après ma 2e séparation mais en comprenant plus profondément comment je fonctionneque la colère venait de ma pensée de colère et pas de la situation, la colère n’avait plus lieu d’être, elle s’est envolée avec la rancœur et a laissé place à la compassion. Compassion pour moi et pour mon ex-mari.

Je n’ai plus eu à travailler mon estime de moi-même puisqu’il s’agissait de mes pensées par rapport à moi, j’ai découvert que je n’étais pas obligée de croire toutes ces pensées qui encombraient mon esprit sur qui je pensais être. Je ne suis pas pire qu’une autre personne. Pas mieux non plus. Je suis un être humain.

Je n’ai plus eu à craindre le passé, le futur, de souffrir dans une autre relation, d’être seule… parce que mes craintes ne viennent que de mes pensées sur le moment:

  • Je ne peux pas craindre le passé mais seulement mes pensées à propos du passé que j’ai sur le moment
  • Je ne peux pas craindre le futur mais je crains mes pensées sur le moment à propos du futur
  • Je ne peux pas craindre une nouvelle relation, je ne crains que les pensées que j’ai sur le moment à propos d’une nouvelle relation
  • Je ne peux pas craindre la solitude, je crains mes pensées de solitude sur le moment.

J’ai des pensées de peur par rapport à mes pensées.

 

C’est la seule chose qui m’a permis de réellement tourner la page après ma rupture parce que je ne vivais plus dans un malentendu. J’ai vu comment j’avais créé ma réalité de la rupture et ai donc compris pourquoi j’étais restée dans la colère et « victime » en quelque sorte.

J’ai aussi gagné un temps fou parce que quand nous sommes perdus dans nos pensées, cela nous prend pas mal de temps, nous essayons d’analyser ce qui se passe ou ce qui s’est passé, nous imaginons des scènes, nous restons souvent coincés dans le passé, nous nous posons beaucoup de questions sur le futur… Je suis désormais plus présente et me disperse beaucoup moins.

 

Nous sommes des êtres humains et nous fonctionnons tous de la même façon. Je sais que vous êtes capable de vous en sortirque vous pouvez y voir plus clair. Si vous comprenez une toute petite partie de ce que je raconte, cela peut déjà changer énormément pour vous. C’est ce que je vous souhaite.

Voici un petit résumé et mes « petits conseils d’amie » :

  • Rendez-vous compte du rôle de la pensée dans votre expérience de la rupture. Dans la même situation, d’autres personnes réagiraient totalement différemment. Parfois votre propre expérience change même d’un jour à l’autre ou au cours de la journée (matin glorieux et soirées difficiles ou vice versa). Notez que c’est simplement parce que votre pensée change sans cesse. Tout cela se passe à l’intérieur de vous.
  • Puisque cela se passe en vous, sachez que vous avez également la réponse en vous. Vous avez déjà tout ce qu’il faut pour vous sentir mieux. Un changement de pensée vous donnera une toute autre expérience.
  • La bonne nouvelle est que vous n’avez pas à changer activement votre façon de penser. Le simple fait de réaliser que cela vient de votre façon de penser (et non de l’extérieur) et que votre pensée peut changer à tout moment vous permet de vous relaxer et ne plus craindre ce que vous ressentez : c’est temporaire, même si vous avez l’impression que cela va durer. Votre esprit s’éclaircira plus facilement. N’essayez pas de vous battre avec vos pensées, laissez-les faire leur chemin en les observant tout simplement sans les suivre. Vous n’êtes pas obligé de monter dans ce « train de pensées ». Si vous pensez que vous êtes malheureux, vous allez vous sentir malheureux. Vous ne pouvez pas contrôler les pensées qui vous viennent à l’esprit. Cependant, ce que vous pouvez faire lorsque vous avez cette pensée malheureuse, c’est tout simplement ne pas la croire, ne pas la suivre.Il y a longtemps je pensais que j’étais nulle. Résultat je me sentais nulle. Aujourd’hui quand je pense que je suis nulle, je n’écoute pas, je passe à autre chose de plus intéressant.Ne croyez pas tout ce que vous pensez !
  • Lisez et relisez mon article sur le stress qui est étroitement lié à ce sujet. Vous pourriez voir les choses différemment.
  • Plus votre esprit sera clair, plus vos décisions seront faciles, plus vous verrez les meilleures démarches à effectuer pour vous : vous pourriez vous rendre compte qu’un abonnement fitness est ce qu’il vous faut, ou que vous aimeriez passer plus de temps en nature avec vous-même, vous redécouvrir, vous ouvrir aux autres…
  • Mon petit conseil si je devais vous en donner un serait de vous entourer d’amis et de proches qui vous aideront à profiter de bons moments : organisez des sorties, des soirées cinéma ou ce qui vous tente le plus, vous savez mieux que moi 😉 – c’est quelque chose que je n’ai personnellement pas fait, ça n’a pas été facile, j’étais plutôt du genre introvertie et avais cette envie de me retrouver après 18 ans en couple et après avoir perdu un certain nombre de mes amis dans la foulée. Et pour ceux qui restaient, peu ont pris l’initiative de venir me voir, pour des raisons qui leur sont propres. Prenez les devants. Lorsque j’en ai ressenti le besoin, j’ai commencé à sortir dans différents groupes où je ne connaissais personne parce que bizarrement sans avoir à m’analyser, j’ai découvert que j’aimais rencontrer de nouvelles personnesPlus j’avance dans le temps, plus je me découvre. J’avais tellement d’idées à propos de qui je pensais être, ça s’est avéré totalement faux. Vous pourriez être surpris de vous découvrir différemment 🙂

 

Cet article est en réponse à un message d’une lectrice. Si vous souhaitez que j’éclaircisse un point, laissez-moi un message dans les commentaires sous cet article, je serais ravie d’approfondir le sujet.

 

 

 

Crédit photo Pierre Marcel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *